Cafard

Le cafard appartient à la famille des blattellidae, mesure entre 8 et 20 mm selon les espèces et possède une couleur brun foncé pour les espèces les plus communes d’Europe.

Tout savoir sur le cafard

  • Cycle de vie : entre 3 à 6 mois
  • Mode de vie et reproduction des cafards :

Les cafards sont capables de s’adapter à des conditions de vie extrêmes tout simplement parce qu’ils sont capables de se reproduire très rapidement. Une femelle peut pondre jusqu’à 50 œufs. Le temps d’incubation des œufs est de 17 jours. Après l’éclosion, les nymphes mettent environ 65 jours pour devenir des adultes et aptes à se reproduire.

  • Alimentation :

Les cafards sont omnivores, ils se contentent de déchets alimentaires, de miettes, mais en raison de leur grand nombre, ils peuvent causer d’importants dégâts dans une réserve alimentaire d’où leur réputation de nuisibles.

  • Les cachettes :

Les pièces chaudes et humides (cuisine, salle de bains, sauna, piscine), les meubles, les tiroirs et les espaces de rangement à proximité d’évacuation d’eau, dans les fissures, les plinthes, système de ventilation, câbles électriques et tuyauterie,….

Les cafards sont-ils dangereux pour la santé ?

Ces nuisibles sont effectivement dangereux pour l’homme, car ils souillent directement les zones dédiées à la préparation des repas (électroménager, plan de travail, vaisselle, fours…). Les excréments et la salive peuvent infecter les denrées alimentaires et apportées de graves allergies, de l’eczéma et parfois de l’asthme. Il est prouvé aujourd’hui que le cafard peut donc transmettre des maladies dangereuses pour l’homme comme la salmonellose, la dysenterie, la fièvre typhoïde, la tuberculose, l’hépatite, la gastro-entérite…

Les signes qui indiquent la présence de cafard à la maison

Pour savoir si une habitation est infestée par ces insectes nuisibles, il n’est pas nécessaire d’être un expert. Certains détails et quelques signes apparents et visibles suffisent à aboutir à une conclusion rapide :

  • Les cafards morts
  • Les traces d’excréments : les déjections de cafards ressemblent à du café moulu.
  • La mauvaise odeur : le cafard communique avec ses congénères en émettant une odeur nauséabonde.
  • Les dégâts alimentaires : un paquet ou un emballage percé

Comment s’en débarrasser ?

Pour stopper une invasion de cafards, il convient de bien choisir sa méthode ainsi que son produit. Le choix d’un professionnel est judicieux pour intervenir dans des lieux à haut risque avec une infestation importante. Cette option suggère de trouver un exterminateur certifié qui connaît les mesures de prévention à prendre.

Toutefois, les produits anti cafards sont disponibles dans le commerce. Pour de petites surfaces, n’importe quel produit en droguerie peut convenir. Il faut commencer par éliminer les sources de nourritures et les déchets alimentaires, faire un tri sélectif des meubles et des objets, ranger les placards, vernir ou peindre les meubles en bois, réparer les fissures ou les prises électriques et tout accès pouvant servir de cachettes potentielles.