Piqure de punaise de lit

Pour pouvoir traiter rapidement et efficacement un problème de punaise de lit, il est indispensable de reconnaître leur piqûre.

La piqûre de punaise de lit peut facilement se confondre avec la piqûre de divers insectes suceurs de sang comme les puces ou les moustiques, tant les symptômes et les différentes manifestations cutanées se ressemblent.

À quoi reconnaît-on les piqûres de punaises de lit ?

La piqûre des punaises de lit est indolore à cause de l’effet anesthésiant et anticoagulant de leur salive. Il n’est pas rare de se faire piquer pendant la nuit et de ne pas se réveiller.

Immédiatement après ou plus tard dans la journée, la morsure des punaises de lit laisse une trace rouge circulaire sur la peau. Ces boutons sont petits et rouges.

Photo de piqures de punaise de lit

Les punaises de lit piquent généralement de façon groupée ou en ligne au même endroit.

Les boutons dus aux punaises de lit apparaissent donc souvent sur des parties exposées comme le visage, le cou, les bras, les jambes, le dos ou le ventre.

Une punaise de lit peut piquer jusqu’à 90 fois sur une surface limitée.

Comment fait-elle pour piquer ?

Quand les punaises de lit se nourrissent, elles déploient un bec composé de 4 aiguillons qui vont leur permettre à la fois d’aspirer le sang d’une part, et d’injecter une salive anesthésiante, d’autre part.

Punaise de lit en train de piquer

Ces aiguillons vont percer deux minuscules trous dans la peau superficielle, leur permettant de rester en place pendant une dizaine de minutes. L’effet anesthésiant disparaît dès qu’elles se retirent et c’est le début des démangeaisons sur les zones piquées.

Les symptômes de piqûres de punaises de lit

Les démangeaisons

Les symptômes de la piqûre de punaise de lit varient d’un individu à l’autre. Elle est généralement bénigne et plutôt bien tolérée dans la majorité des cas. Environ 65 % de la population en général ne développe de réaction ni de marque visible. Les démangeaisons peuvent être plus ou moins gênantes en fonction de l’individu. Une sensation de brûlure autour de la partie mordue peut être un signe d’inflammation.

Les allergies

L’importance du gonflement et des démangeaisons dépendent souvent de la sensibilité de l’individu. Parfois, les traces disparaissent au bout de quelques heures sans traitement. Dans certains cas assez rare, la salive contenue dans la morsure de punaise de lit peut entraîner des réactions allergiques localisées. On les reconnaît grâce à des boursoufflures rouge vif et douloureuses qui peuvent aisément s’infecter en l’absence de traitement adéquat. Les allergies à ces piqûres peuvent malheureusement se conclure par un choc anaphylactique.

Des problèmes dermatologiques et de sommeil

Les complications suite à une piqûre de punaise de lit existent. En effet, ces piqûres peuvent entraîner une grosse réaction difficilement gérable qui peut notifier une détresse psychologique ou un grand traumatisme de longue durée, d’où l’intérêt d’en éradiquer efficacement la source. Les piqûres peuvent provoquer une insomnie, de l’anxiété ou encore des problèmes de peau. Le grattage excessif peut irriter la peau et aggraver les plaies sur les zones mordues.

La piqûre transmet-elle des maladies ?

En général, les insectes suceurs de sang sont connus pour transmettre des maladies à l’homme : moustique, poux, puces. À ce jour, aucune étude n’a pu démontrer que les punaises de lit sont également capables de transmettre des maladies. Il n’y a pas de raison de s’inquiéter outre mesure.

Ces insectes hématophages rampants doivent être éradiqués définitivement d’une pièce ou d’un logement pour éviter l’apparition de divers symptômes cités ci-dessus et donc d’éviter les éventuelles complications.