Punaise rouge

Plus connue en Europe sous le nom de « gendarme », la punaise rouge ou pyrrhocore est un hémiptère hétéroptère que l’on retrouve surtout dans la nature et plus rarement dans les zones urbaines et peuplées.

Les caractéristiques

La punaise rouge est une cousine de la punaise de lit. Contrairement à ce dernier, elle n’est pas une suceuse de sang. Par contre, elle est classée dans la catégorie des punaises à forte odeur. Son corps de forme ovale presque longiligne mesure environ 10mm. Elle doit son nom à des ailes rouges tachetées de points noirs très caractéristiques. Il possède un appareil piqueur-suceur qui lui permet d’aspirer la sève des plantes.

Le mode de vie

Elle vit surtout en milieu tempéré avec un accouplement en début de printemps. Les femelles pondent jusqu’à 50 œufs et les larves deviennent adultes au début de l’hiver. Cette espèce se nourrit de graines essentiellement et de larves. Voilà pourquoi on ne le retrouve que dans les troncs et aux pieds des arbres. Elle aime surtout les tilleuls et les hibiscus.

Le pyrrhocore est considéré comme l’un des insectes les plus inoffensifs du jardin. Il n’est donc pas forcément nécessaire de le supprimer sauf s’ils envahissent vos plantes à cause de leur nombre. Il s’agit alors de maîtriser la population et non de l’exterminer. En outre, comme il recherche toujours la compagnie des rayons du soleil, d’où son nom « cherche-midi », on ne le trouvera jamais à l’intérieur d’une habitation.

Faut-il exterminer la punaise rouge ?

Contrairement aux punaises de lit qui sont des parasites pour les hommes, la punaise rouge est sans danger. Il est impératif de pouvoir faire la différence entre les punaises de lit et les punaises inoffensives pour l’homme. L’usage de traitements coûteux sur des punaises rouges n’est pas judicieux étant donné le peu de dégâts qu’elles peuvent causer.